Histoire locale

Cherchez l'erreur !

Voici deux cartes postales représentant la rue Ferrer et prises à quelques années d’intervalle : avant et après la création du cinéma «Casino». Quelques années ? Vraiment ? Qu’on y regarde de plus près : si les bâtiments ont changé... les personnages n’ont pas bougé d’un millimètre et n’ont pas pris une ride ! Il y a là une belle supercherie : plutôt que de refaire un cliché, le photographe s’est transformé en artiste peintre, il a utilisé l’ancienne plaque photographique et l’a actualisée.


CHERCHEZ L’ERREUR !


On constate d’abord que la photo a été recadrée. Ce recadrage met à jour des indices importants sur la gauche de la photo : jusque dans les années 20, le café s’appelait « Au bon coin » et a désormais pour enseigne « Café A l’entr’acte » ce qui prouve que le bâtiment du Casino existait lors de la prise de vue initiale, mais n’avait pas encore d’enseigne.

 

Autre élément important : le panneau ovale d’arrêt d’autobus Citroën au dessus de l’homme à la casquette à gauche du deuxième cliché ; cela indique que la photo remonte au maximum à 1933. C’est en effet à cette date qu’a été créée la ligne Lille-Carvin-Lens-Arras.

Notre artiste photographe est ainsi intervenu au niveau du café : il a redessiné une fenêtre murée à l’angle du bâtiment, a fait disparaître le soupirail qui se trouvait en dessous, a tracé l’ombre de la potence électrique sur le mur d’angle et a retravaillé la façade du cinéma où il a ajouté « Cinéma Casino ». Il a poussé le souci du détail jusqu’à dessiner une affiche de film dans l’entrebâillement de la porte cochère !

Plus loin dans la rue, on aperçoit un petit groupe de maisons ; c’est un des premiers corons miniers de Carvin : il date de 1870. Un peu au-dessus, sur le premier cliché, un cheval tire une charrette au milieu de la rue ; il disparaît sur la photo retouchée et laisse la place à une tache noirâtre...

Il a bien sûr effacé la légende « 26-CARVIN-rue Ferrer » et ajouté quelques fils électriques... Un artiste !

Les cartes postales anciennes sont considérées comme des témoignages fiables des temps anciens, mais cet exemple montre qu’elles sont parfois à prendre avec prudence ; les collectionneurs vont sans doute examiner leurs cartes d’un autre oeil !

Mots clefs